PAVO-méso. Le Mésolithique du bassin d’Arudy dans son contexte nord pyrénéen

Le Mésolithique nord pyrénéen est mal connu. Malgré l’ancienneté des travaux et l’importance jouée par des sites comme les grottes du Mas d’Azil ou de la Tourasse pour la reconnaissance du Mésolithique en France dès la fin du XIXe siècle, force est de constater une certaine indigence documentaire : pas ou peu de fouilles récentes, des collections archéologiques peu étudiées et publiées, des séries de datations peu fournies et à la fiabilité incertaine. De ce fait, difficile de déterminer si cette absence d’occupations mésolithique s’explique par l’insuffisance des recherches ou bien s’il s’agit d’un réel hiatus de peuplement.

Or la situation est différente sur le versant sud des Pyrénées. Au cours des dernières années, le dynamisme des recherches permis de mettre en évidence l’occupation de l’espace montagnard par des populations mésolithiques. En conséquence, cette hypothèse doit être considérée à nouveaux frais pour ce qui concerne le versant nord.

C’est l’un des objectifs poursuivis par PAVO-meso, le volet du programme PAVO consacré au Mésolithique pyrénéen. La grotte du Poeymaü, à Arudy, a été choisie comme point de départ pour mener cette réévaluation.

  • Accès à l’ensemble des billets concernant PAVO-méso.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search