Préhistoire Ancienne de la Vallée d’Ossau : présentation des recherches

Le projet PAVO rassemble une équipe multidisciplinaire et multi-institutionnelle d’une trentaine de personnes travaillant conjointement sur les archives archéologiques et paléoenvironnementales de la basse vallée d’Ossau. Elles ont pour objectif de faire de ce secteur un laboratoire d’étude des relations hommes/milieux pour la préhistoire ancienne dans le piémont pyrénéen. Le potentiel documentaire de la zone étudiée, la richesse et la diversité des travaux anciens et actuels justifient pleinement cette ambition.

Continuer la lecture de « Préhistoire Ancienne de la Vallée d’Ossau : présentation des recherches »

PAVO Méso : deuxième séjour d’étude au Musée National de Préhistoire

Une partie de l’équipe s’est retrouvée du 20 au 23 octobre au Musée National de Préhistoire aux Eyzies-de-Tayac, pour poursuivre l’étude des collections du Poeymaü, dans le cadre du volet « Mésolithique » du PCR. Cette mission, initialement prévue au printemps, fait suite au travail effectué sur les archives de G. Laplace.

A. Soto et C. Fat-Cheung au travail sur les vestiges lithiques des niveaux mésolithiques

À partir des carnets de fouille, dans lesquels sont listés et coordonnées les vestiges mis au jour durant les campagnes des années 1950, il a été possible d’initier la création d’un modèle numérique du site, permettant la représentation graphique (sous la forme d’une application intitulée « Virtual Poeymaü« ) et le traitement par des méthodes de statistiques spatiales des plus de 15 000 objets mis au jour.

L’équipe sur place pour ce deuxième séjour (B. Marquebielle, C. Fat-Cheung et A. Soto, appuyés à distance par S. Plutniak et N. Valdeyron) avait pour objectif de préciser le cadre stratigraphique existant pour la séquence mésolithique. Il s’agissait d’une part de tenter des projections de mobiliers caractéristiques d’un point de vue chrono-culturel, et d’autre part, de sélectionner des pièces pour de nouvelles datations radiocarbones.

En ce qui concerne les projections de mobilier, l’idée initiale était de centrer ce travail sur les armatures lithiques, qui constituent, pour la période mésolithique, les marqueurs les plus pertinents en termes chrono-culturels. Néanmoins, ce projet se heurte au très faible nombre d’armatures mises au jour et cotées par G. Laplace dans les années 1950. Cette absence des armatures, qui avait participé à la définition de l’Arudien par G. Laplace, semble due à une absence de tamisage à l’eau, bien que de nombreuses esquilles lithiques de très faibles dimensions aient été prélevées et coordonnées.

Pré-sélection des vestiges fauniques du niveau FIH pour datation radiocarbone

En ce qui concerne les datations, une série de vestiges de faune a pu être sélectionnée parmi les pièces cotées, marquées et dont les traitements à la paraffine, au moment des fouilles, ne paraissait pas trop important – de tels critères ne permettent d’isoler qu’une faible part des vestiges de faune mis au jour sur le site entre 1950 et 1956. Un lot de pièces a été sélectionné et les prélèvements ont été effectués sur place, pour un envoi au Centre de Datation par le Radiocarbone de l’Université Lyon 1, dans le cadre du programme ARTEMIS.

Les résultats de cette session de travail seront présentés en détail dans le rapport 2020 du PCR. Nous tenons à remercier l’équipe du MNP pour leur accueil et leur aide et notamment C. Cretin, P. Jacquement, S. Madeleine et B. Nicolas.

8e campagne de fouille dans la grotte Tastet, à Sainte-Colome

Vue de la campagne de fouille 2018.

La 8e campagne de fouille dans la grotte Tastet, à Sainte-Colome, commence lundi 19 octobre 2020 pour une durée de deux semaines.

La petite grotte ornée de Sainte-Colome renferme des niveaux du Magdalénien moyen qui ont livré industrie lithique, industrie osseuse et vestiges de faune datés entre 19000 et 17000 avant le présent. L’opération de cette année a été décalée, raccourcie et adaptée aux contraintes sanitaires pour permettre à une petite équipe de poursuivre cette fouille entamée en 2012. N’hésitez pas à venir nous rendre visite !

Pour en savoir plus :

La grotte du Poeymaü [projet PAVO]

Le site de la grotte du Poeymaü s’ouvre à 500 mètres d’altitude sur les flancs de la colline du Poeymaü, en rive gauche de la petite vallée du Lamisou. Découvert en 1922, le site est fortement endommagé en 1935 par des fouilleurs clandestins. En 1948, des fouilles sont lancées par G. Laplace, sous la forme d’un sondage puis d’une tranchée sagittale. Un premier travail de synthèse est publié en 1953 : G. Laplace y expose la stratigraphie en 8 niveaux, du Magdalénien à l’époque gallo-romaine. Il définit également l’Arudien, un faciès mésolithique propre aux Pyrénées occidentales, caractérisé, selon lui, par une absence de microlithes géométriques et la présence de couches à escargots. Les fouilles sont poursuivies jusqu’en 1956 puis arrêtées. Elles reprennent, toujours sous la direction de G. Laplace, entre 1969 et 1977. À partir de 1978, Michel Livache prend la direction du chantier et poursuit les travaux jusqu’en 1985.

Section stratigraphique du Poeymaü publiée en 1953 (Laplace 1953).

Étude des fouilles anciennes

Un travail est mené à partir de la documentation des fouilles anciennes. Les archives du Musée National de Préhistoire conservent les carnets dans lesquels G. Laplace consignait la description et les coordonnées de localisation des objets mis au jour.

Extrait de carnet de fouille du Poeymaü (archives MNP).

Ces données, en raison de leur masse (plus de 15 000 objets pour les seules campagnes des années 1950) n’avaient jamais été analysées en tant que telles. L’accès aujourd’hui aisé à des méthodes informatisées d’analyse spatiale permet de mener cette étude. Les travaux en cours consistent d’une part à caractériser la distribution des restes archéologiques par des méthodes de statistiques spatiales et, d’autre part, à générer des visualisations de ces données. Concernant ce dernier point, une application R shiny, intitulée « Virtual Poeymaü » est en cours de réalisation :

Vue de l’application Virtual Poeymaü.

Bibliographie

  • Laplace-Jauretche G. 1951. « Note préliminaire sur un nouvel étage mésolithique pyrénéen. Découverte d’un squelette humain », Revue régionaliste des Pyrénées, 111–112, p. 87–91.
  • Laplace-Jauretche G. 1953. « Les couches à escargots des cavernes pyrénéennes et le problème de l’Arisien de Piette », Bulletin de la Société Préhistorique Française, 50, p. 199–211. DOI : 10.3406/bspf.1953.3030.
  • Laplace-Jauretche G., Méroc. 1954. « Application des coordonnées cartésiennes à la fouille d’un gisement », Bulletin de la Société préhistorique de France, 51 (1-2), p. 58–66. DOI : 10.3406/bspf.1954.12427.

La grotte d’Espalungue [projet PAVO]

Le porche d’Espalungue, à Arudy, s’ouvre à 450 m d’altitude dans l’un des escarpements du massif du Larroun qui renferme, par ailleurs, d’autres cavités. La grotte se développe sur un peu moins de 300 m de longueur jusqu’à un éboulis terminal qui obstrue en totalité une seconde entrée. Au maximum glaciaire de la dernière période froide, elle a été recouverte par l’une des langues glaciaires du système de la vallée d’Ossau. Les évolutions environnementales qui ont suivi au Pléistocène, puis au cours de l’Holocène, ont largement modifié les paysages aux alentours de la grotte et les morphologies des galeries de cette dernière.

La grotte Tastet, Sante-Colome [projet PAVO]

Au débouché de la vallée d’Ossau, le premier chaînon nord des Pyrénées s’épaissit en un assez grand nombre de collines sur les communes de Louvie-Juzon (rive droite de la vallée), d’Izeste et d’Arudy (rive gauche). Au nord, le bassin d’Arudy est presque fermé par la moraine frontale de Sévignac, dont le sommet actuel est à 469 m. Le petit massif de calcaire aptien qui abrite la grotte Tastet, sur la commune de Sainte-Colome, se trouve à l’est du village d’Arudy et domine d’une centaine de mètres la rive droite du Gave d’Ossau.

Vue générale du bassin d’Arudy depuis le nord/nord-ouest avec l’emplacement de la grotte Tastet
(source : logiciel Google Earth).

Les niveaux paléolithiques de toutes ces cavités ont livré des séries de vestiges, souvent très riches, se rattachant au Magdalénien moyen et supérieur et témoignant d’une fréquentation intense de la basse vallée d’Ossau par les groupes humains à cette période. C’est également au Magdalénien que sont rapportées les figurations de la grotte Tastet, unique dispositif pariétal connu dans ce secteur. Une attribution plus précise au Magdalénien moyen a pu être avancée suite au réexamen des figurations en 2012 par Diego Garate et ses collaborateurs.

Préhistoire Ancienne de la Vallée d’Ossau : publications

Articles

  • Pétillon J.-M, D. Kuntz, G. Marsan. 2019. « De nouvelles dates 14C pour la faune Pléistocène du gouffre d’Habarra (Arudy, Pyrénées-Atlantiques) », Bulletin de la Société préhistorique française, 116 (3), p. 563–566, hal-02318170.
  • Plutniak S. 2019. « Quinze ans de théorie et de méthodologie archéologiques francophones. Retour sur les rapports entre science, politique et édition à l’occasion de la diffusion numérique de la revue Dialektikê. Cahiers de typologie analytique (1972-1987) », Les Nouvelles de l’Archéologie, 155, p. 36-41, DOI: 10.4000/nda.5861.

Rapports

  • Pétillon J.-M., B. Marquebielle, M. Boudadi-Maligne, D. Cailhol, S. Costamagno, M. Delmas, M.-C. Delmasure, P. Desmonts, P. Dumontier, C. Fat Cheung, J.-B. Fourvel, D. Garate, M. Gardeur, J.-B. Mallye, G. Marsan, L. Montes, X. Muth, S. Philibert, S. Plutniak, C. Puig, T. Reixach, O. Rivero Vilá, M. Sánchez de la Torre, A. Soto, F. Urkia, É. de Valicourt, N. Valdeyron, N. Vanara. 2019. Préhistoire ancienne de la vallée d’Ossau : paléoenvironnement et sociétés de chasseurs-collecteurs dans le piémont pyrénéen : Projet collectif de recherche, bilan 2019, première année de triennale. Rapport au Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC-SRA Nouvelle-Aquitaine. hal-02426891.
  • Pétillon J.-M., B. Marquebielle, D. Cailhol, É. Campmas, M. Delmas, M.-C. Delmasure, P. Dumontier, C. Fat Cheung, J.-B. Fourvel, D. Garate, I. Intxaurbe, F. Lacrampe-Cuyaubère, G. Marsan, L. Montes, X. Muth, O. Rivero Vilá, S. Philibert, S. Plutniak, Y. Potin, T. Reixach, S. Salazar, M. Sánchez de la Torre, A. Soto, N. Valdeyron, É. de Valicourt, N. Vanara. 2018. Préhistoire ancienne de la vallée d’Ossau : paléoenvironnement et sociétés de chasseurs-collecteurs dans le piémont pyrénéen. Projet collectif de recherche, bilan 2018 et demande 2019-2021. Rapport au Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC-SRA Nouvelle-Aquitaine. hal-02042999.

Préhistoire Ancienne de la Vallée d’Ossau : participants du projet

Myriam Boudadi-MaligneCNRS, UMR Paceapaléozoologie, canidés
Didier CailholUMR Edytemkarstologie
Pierre CattelainCedarc/MMT, CreA/Patrimoine ULBindustrie osseuse, propulseurs
Aude ChevallierUMR ArScAnarchéozoologie, grands mammifères
Sandrine CostamagnoCNRS, UMR Tracesarchéozoologie, grands mammifères
Magali Delmasuniversité de Perpignan, UMR HNHPgéomorphologie
Patricia DesmontsGSVOspéléologie
Patrice Dumontierassociation GAPOpréhistoire récente
Célia Fat CheungUMR Tracesindustrie lithique Paléolithique final
Jean-Baptiste FourvelUMR Tracespaléontologie, taphonomie
Diego Garateuniversidad de Cantabria, IIIPCart paléolithique
Marine GardeurUT2J, UMR Tracesarchéozoologie
François Lacrampe-Cuyaubèresociété Get In Situtopographie
Mathieu LanglaisCNRS, UMR Paceaindustrie lithique DMG/Tardiglaciaire
Véronique LaroulandieCNRS, UMR Paceaornithoarchéozoologie
Jean-Baptiste MallyeCNRS, UMR Paceaarchéozoologie
Benjamin MarquebielleUMR Tracesindustrie osseuse mésolithique
Geneviève Marsanmusée d’Arudypréhistoire
Vincent Mistrotmusée d’Aquitainemicromammifères
Lourdes Montesuniversidad de Zaragoza, Área de Prehistoriaindustrie lithique
Xavier Muthsociété Get In Situtopographie
Christian NormandUMR Tracespétrographie et industrie lithique
Caroline PeschauxUMR ArScAnétude des éléments de parure
Jean-Marc PétillonCNRS, UMR Tracesindutrie osseuse paléolithique
Sylvie PhilibertCNRS, UMR Tracestracéologie lithique
Sébastien PlutniakUMR Traceshistoire de l’archéologie, traitement données anciennes
Yann PotinArchives nationales, univ. Paris Nordarchivistique, historiographie
Théo Reixachuniversité de Perpignan, UMR HNHPgéomorphologie
Olivia Riverouniversidad de Cantabria, IIIPCart paléolithique
Marta Sánchez de la TorreSERP. Universitat de Barcelonapétrographie et géochimie lithique
Adriana SotoUPV/EHUindustrie lithique
Nicolas ValdeyronUT2J, UMR TracesMésolithique
Nathalie Vanarauniversité Paris 1, UMR Traceskarstologie

Préhistoire ancienne de la vallée d’Ossau

Le but de ce carnet est de fournir des informations sur l’actualité des recherches concernant la préhistoire ancienne de la vallée d’Ossau. Financées par le ministère de la Culture, ces recherches sont menées par une équipe franco-espagnole d’une trentaine de personnes rassemblant des spécialités très diverses : historiographie, culture matérielle et art des sociétés paléolithiques et mésolithiques, étude des faunes anciennes (archéozoologie, paléontologie), géomorphologie, karstologie, topographie. Notre objectif est de faire de ce secteur des Pyrénées un laboratoire d’étude des relations hommes/milieux dans les zones de montagne pour la préhistoire ancienne.